Partir au Cambodge c’est bien mais le visiter c’est mieux ! Mais alors quel mode de transport utiliser pour se déplacer facilement ?

Private Transfer / Transport privé :

Nous avons divers moyens de transport privé dans chaque région de votre passage. Hormis l'autocar, bateau, avion, vous découvrirez également les beaux pays par des moyens traditionnels comme : moto-remorque (tuk tuk), pirogue, cyclo pousse, charrette de buffle, calèche,... selon votre choix.

(TO ADD PHOTOS OF CAR/VAN/BUS etc.)

Public Transport / Transport en commun :

Le moyen de transport en commun le plus pratique pour se déplacer au Cambodge est sans conteste le bus. Il existe de nombreuses compagnies proposant de relier les principales villes du pays et notamment les destinations touristiques. Tout n'est pas encore très organisé par contre si bien que rares sont les villes avec un terminal des bus unique. Souvent chaque compagnie a son propre terminal ou son coin de la ville d'où elle fait partir ses bus.

Voilà quelques types de transport à suggérer :

1 – Public bus / Le bus

C'est le moyen de transport que l'on vous conseille. Le meilleur rapport qualité prix en attendant la remise en état du réseau ferroviaire. Il existe de nombreuses compagnies qui peuvent vous transporter. Pas besoin de trouver leurs bureaux pour acheter des billets; dans l'immense majorité des cas, votre guesthouse ou votre hôtel pourront vous les vendre. Dans ce cas un tuk-tuk pour vous prendre à l'hôtel et vous emmener là où se trouve le bus est compris dans le prix. C'est donc un peu plus cher mais tellement pratique.

La plupart des bus sont climatisés, confortables et certains avec Wifi. Avec l'amélioration des routes, c'est le moyen de transport le plus sûr du Cambodge. Les compagnies de bus au Cambodge qui ont la meilleure réputation sont Giant Ibis Transport, Mekong Express, Capitol Tours et Sorya Transport. Paramount en revanche semble moins sérieuse tant par la qualité de ses bus que pour son respect des horaires très aléatoire. En cliquant sur les liens, vous pourrez consulter les horaires et les stations desservies.

A noter : Une partie de route entre Phnom Penh et Siem Reap est en travaux donc le trajet prendra environ 6h-7h.

2 – Boat / Le bateau

A part de transport terrestre, dans certaines destinations, il est possible de faire  par la voie fluviale.

  • Bateau rapide entre Phnom Penh et Siem Reap ou vice versa prendra environ 5h de trajet (possible de faire entre Novembre à Janvier si le niveau de l’eau est suffisant). Ce moyen de transport ne forcement pas recommander à cause de leurs nuisances sonores, environnementales et moins de sécurité (le gilet de sauvetage ne suffit jamais pour les passagers en cas d’urgent).
  • Bateau privatif pour la croisière sur le Tonlé Sap entre Battambang et Siem Reap ou vice versa est souvent conseillé mais le prix est un peu plus cher par rapport au bus. Le passage par la voie pluviale est superbe et inoubliable. Attention, plus on avance dans la saison sèche (novembre à mars) plus les niveaux d'eau sont bas et certains services de bateau sont interrompus ou moins fréquents.

3 – Domestic flight / L’avion

Plus rapide pour la liaison entre les grandes villes touristiques qui possèdent un aéroport opérationnel : Phnom Penh, la capitale du pays bien sûr, Siem Reap, ville voisine des temples d'Angkor et Sihanoukville dont l'aéroport propose depuis peu des vols vers Siem Reap.

La durée de trajet prendra normalement 45mns entre ces villes.

Aujourd'hui, il existe 3 compagnies khmères fiables qui se mirent au service : 

  • Cambodia Angkor Air propose des vols entre Phnom Penh et Siem Reap et depuis peu des vols entre Sihanoukville et Siem Reap. Les rotations étant limitées, il est préférable en haute saison de réserver vos billets à l'avance. Cambodia Angkor Air propose également des vols entre Phnom Penh ou Siem Reap et Ho Chi Minh Ville au Vietnam ou de Phnom Penh à Bangkok en Cambodge. Siem Reap est l'aéroport le plus fréquenté du Cambodge.
  • Cambodia Bayon airlines (to give more info about the airbus)
  • Bassaka Air (to give more info about the airbus)

If possible to connect with a link http://www.tourismcambodia.com/flights/flight-schedule.htm or www.cambodia-airports.aero

4 – Train / Le train

Le réseau ferroviaire est malheureusement l’un des pires d’Asie et seuls les trains de marchandises circulent sur les rails à seulement… 20km/h. A moins d’être un peu fou et de ne pas être pressé, rien ne vous empêche de monter à bord. Un projet de réhabilitation des voies est en cours mais cela pourrait prendre des années.
Il existe une ligne de chemin de fer qui relie le Sud au Nord-Ouest du Cambodge. Elle part de Sihanoukville et va jusqu'à Poipet à la frontière thaïlandaise en passant par Kampot, Takeo, la capitale, Phnom Penh, Pursat, Battambang et Sisophon. Seulement voilà, le réseau ferroviaire est en très mauvais état.

Si vous intéressez, renseignez-vous directement dans les gares !

5 – Bicycle / Le vélo

Le mode de transport le plus abordable, écologique et pratique est à vélo par exemple visité les temples d’Angkor à vélo fut tellement agréable journée. Vélo moyen transport pratique pour la balade dans les villages !

6 – Bambou train / Le train Bamboo

Un des modes de transport locaux entre les villages.
Bien que les voies ferroviaires soient empruntées par les trains de marchandises, quelques Cambodgiens circulent sur ces voies à l’aide d’un Bamboo Train localement appelé des Norries.
Ce petit train hors du commun motorisé est fait de planches en bambou et posé sur deux essieux. C’est super amusant mais attention car il n’est pas rare de croiser d’autres Norries (le nom donné à ces petits trains) en contre sens. A ce moment-là, il faut que l’engin soit rapidement démontable.
La règle veut que le plus léger des deux démonte puis remonte son train pour laisser passer le Norry moins chargé. L’aller-retour dure 40 minutes sans compter une pause de 15 minutes en bout de ligne où vous attendent des petites échoppes et vendeurs. Par contre, vous serez certainement sollicité pour acheter des produits locaux comme c’est le cas un peu partout dans les zones touristiques cambodgiennes.
Prix de la petite virée : 5$ par personne + un pourboire « quasi » obligatoire. C’est 10$ si vous êtes seul(e) (relativement élevé pour ce genre d’attraction).
Un projet de réhabilitation des voies est en cours pour y faire circuler de vrais trains. La fin du Bamboo Train est pour bientôt.

7 – Moto taxi / La moto-dop ou moto taxi

Si vous souhaitez traverser la ville le plus rapidement possible, je vous conseille la Moto-dop qui est en réalité une Moto-taxi. Il faut comme pour les Tuk tuk ou Cyclo pousse, négocier le prix de la course avant de monter. Sinon, gare aux mauvaises surprises. Les prix varient surtout en fonction de la distance, du lieu où vous serez et de la période de la journée.
Vient du mot français « Moto double », est le moyen de transport le plus pratique et le plus répandu du pays. Vous verrez des Cambodgiens assis sur leur vieille moto presque chaque coin de rue, et qui lèveront le doigt à votre passage en vous hélant « Moto », ils (à ce jour nous n’avons rencontré qu’une seule fois une femme moto-doub) sont les fameux moto-taxis, avec qui vous pourrez négocier le montant de votre course.
Les tarifs se font, comme pour les tuk-tuk, à la journée ou à la course, en fonction de la distance parcourue. Aucune course ne se négociant en général pas en dessous de 2000 riels.
A Phnom Penh, aux abords des lieux touristiques, comme le marché russe, le palais royal et les quais, comptez quasiment diviser par deux le prix proposé de prime abord pour arriver à un tarif raisonnable… L’argument de choc étant que les prix de l’essence et du riz sont chers, il vous faudra parfois passer un peu de temps pour arriver à un prix convenable.
Pour être sûrs d’arriver à bonne destination, évitez de montrer les plans ou de donner les noms des rues, en général peu connus, essayer d’indiquer le nom d’un marché ou d’une pagode se situant à proximité du point où vous voulez vous rendre. Vous pourrez après sur place obtenir des informations plus précises.
Comme pour les tuk-tuk, mettez-vous toujours d’accord sur un prix avant de partir… Soyez toujours munis de petites coupures de 500 et 1000 riels, car la plupart du temps les moto doub ne vous rendront pas la monnaie, arguant qu’ils n’ont pas de change…
Si vous restez un peu sur place, et que vous avez besoin d’effectuer des trajets réguliers, vous pouvez tout à fait envisager de vous mettre d’accord avec un moto-doub pour l’engager à la semaine ou au mois…
Pour la petite histoire, sachez que la version « écolo » du moto-doub existait encore il y a une petite dizaine d’années. On pouvait trouver en ville des Kang-doub ou vélo-taxis, qui vous transportaient pour une somme  dérisoire d’un point à l’autre de la ville…

8 – Tuk Tuk / Le moto-remorque (tuk tuk)

C’est tout simplement une sorte de carriole accrochée à une moto. Les célèbres moto-remorque sont légion au Cambodge. Il est inconcevable de ne pas monter à bord d’un moto-remorque lors d’un voyage au Cambodge.
Le prix de la course dépend de la distance et du nombre de passagers. Si vous êtes plusieurs, vous pourrez également négocier pour un tarif « de groupe ». Si vous souhaitez emprunter ce mode de transport, nul besoin de chercher, il y en a partout : sorties des restaurants, hôtels, marchés et lieux touristiques. Si vous voyagez avec des bagages, le Tuk tuk constitue un bon rapport qualité/prix. Si jamais il pleut, vous serez couvert.

Les prix que nous vous donnons sont à titre indicatif et en fonction de votre négociation.

  • Prix d’une petite course : 1$
  • Tarif pour traverser la ville de Phnom Penh : 2 à 3$
  • Tarif pour une journée : entre 10 et 15$

9 – Cyclo / Le cyclopousse

On voit de moins en moins de cyclopousse car ils souffrent d’une rude concurrence des Moto Dop. Il existe uniquement à Phnom Penh. Les conducteurs de cyclo, sont en général issus des classes les plus pauvres, souvent venus de la campagne pour travailler et assurer des revenus à leur famille restée sur place, ils passent pour la plupart leurs nuits dehors, dormant dans le siège passager de leur véhicule… Passé le moment où vous hésiterez à faire appel à un cyclo – dur de les faire pédaler en plein cagnard, vous apprécierez le déplacement… silencieux ! C’est un transport majoritairement utilisé par les locaux, par les femmes cambodgiennes notamment, qui aiment à faire appel au cyclo pour assurer leur trajet de retour entre le marché et la maison.
Des initiatives à destination des touristes organisent des tours de la capitale en cyclo, mais la densité du trafic allant toujours augmentant, il finira par être difficile pour les cyclo de continuer à se déplacer dans la ville…
A Phnom Penh, vous trouverez des cyclos autour des marchés : marché O’russei, vieux marché, marché central, marché Kandal, marché Olympic…

10 – Motocycle / La moto

Si vous êtes féru de motos, vous pourrez en louer dans la capitale à Phnom Penh. Il est pour l’instant interdit de louer une moto à Siem Reap.
Pour les mêmes raisons qu’une location de voiture, il est déconseillé de conduire une moto si vous n’êtes pas habitué au mode de conduite des cambodgiens. Il faut redoubler de prudence et veiller à respecter le code de la route même si l’envie vous tente d’imiter certains khmers. La police verbalise plus facilement les étrangers que les locaux en cas de petites infractions.
Enfin, ne roulez absolument pas sans assurance santé, car un accident est vite arrivé. Le coût des soins ou d’expatriation est élevé et cela risquerait de vous ruiner si vous vous aviez un petit budget vacances.
Prix de la location d’une moto à la journée sans compter l’essence :
Pour une 100 cm3 : entre 5 et 7$
Pour une 250 cm3 : entre 15 et 30$
 

Si vous intéressez, renseignez-vous directement auprès des magasins de moto !

11 – Helicopter / L’hélicoptère

Bien que ce mode de transport soit très peu utilisé dans le pays, certains touristes se laissent tenter par une petite balade en hélicoptère. Le but premier n’est pas de rejoindre une destination en particulier mais d‘effectuer des vols panoramiques qui est beaucoup moins cher. L’idée est surtout de prendre de l’altitude pour admirer le paysage en couple, entre amis ou en famille.
Il faut savoir que ces hélicoptère peuvent accueillir jusqu’à 5 personnes. A Siem Reap, vous pourrez admirer les vestiges d’Angkor et les villages flottants depuis le ciel sans vous souciez du tourisme de masse
Prix des vols panoramiques le moins cher par personne (prix à reconfirmer) :
8 min : 90$
14 min : 150$
20 min : 200$
30 min : 300$
36 min : 330$
48 min : 430$

Si vous intéressez, vous pouvez nous contacter pour plus information !